Le serious game dans l’histoire, l’histoire du serious game

De l’antiquité à aujourd’hui,

platon
Platon, Le jeu fondation de l’enfant ?

Support de formation depuis la plus haute antiquité, les jeux d’apprentissage sont aujourd’hui regroupés sous la dénomination Serious Game. La formation actuelle s’appuie sur diverses solutions pour engager l’apprenant. Le jeu par sa capacité à impliquer émotionnellement et son aptitude à transporter le joueur traite des contenus variés.

Toutefois, la définition de ce terme reste imprécise. Pour les uns le Serious Game est un dispositif à vocation pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement, s’appuyant sur des ressorts ludiques hérités du jeu vidéo.

L’apprentissage par le jeu en quelques dates

On attribue à Platon la citation : « On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation. ». Si le doute plane sur la véracité de cette attribution, dans le livre 7 des Lois Platon aborde l’intérêt du jeu. Il interpelle sur sa capacité à transmettre les règles et il définit l’importance du jeu dans la société pour la construction des valeurs de l’enfant.

  • En Italie dès le 15ème siècle les jeux de simulation militaire regroupés sous l’intitulé Serio Ludere passionnent l’aristocratie et forment l’élite militaire à la stratégie et à la tactique.
  • Dès le 19ème siècle, sociologues et psychologues définissent les bases du jeu de rôle. Ils s’intéressent à l’effet cathartique que produit le jeu sur l’acteur impliqué dans un scénario.
  • Plus près de nous au 20ème siècle, dans les années 70, diverses études portant sur le jeu de société, le jeu de rôle, les activités de plein air et le jeu vidéo naissant, caractérisent l’intérêt de ces supports pour diffuser des contenus éducatifs, informationnels, mercatiques,…
  • Le lien entre technologie et Serious Game ne date que du début des années 2000.
americas army
Jouer pour communiquer : en 2002, l’armée américaine utilise un jeu pour inciter les jeunes à s’engager.

Un Serious Game doit il être technologique ?

Au vu de son histoire, il semble que la définition de Serious Game soit trop réductrice, elle ne tient pas compte de la diversité des solutions ludiques non technologiques utilisées depuis des siècles pour comprendre et apprendre.

La longue histoire de l’apprentissage par le jeu nous permet d’affirmer que la réponse semble évidente. Non un serious game ne doit pas être forcément informatique. Un peu de matériel et des personnes c’est tout ce qu’il faut pour un jeu d’apprentissage.

Pourtant nombre d’entreprise limitent aujourd’hui leur solution à la seule simulation informatique sans utiliser les ressorts riches et variés que représentent le jeu.

Quelque soit le sujet, il existe un jeu pour le traiter, la technologie n’est qu’un moyen pour diffuser cet apprentissage.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s